fbpx

Qui n’a jamais entendu parler de communication non-violente de nos jours ? C’est un terme qui revient de temps à autre chez les uns, ou bien de manière récurrente chez les autres, mais mettons-nous y la bonne définition ?

 

J’ai eu plusieurs délicieuses conversations à ce sujet, et me suis souvent rendue compte que les personnes n’ayant pas approfondi le sujet en avaient une conception la plupart du temps erronée.

 

En tout premier lieu, si on se met à la place de tout à chacun (ou de moi-même avant de découvrir véritablement la CNV – communication non-violente), on est en droit de se poser la question : pourquoi et comment être non-violent dans un monde qui l’est tellement ? N’est-ce pas s’affaiblir, ou pire : affaiblir nos enfants que de la pratiquer et de leur transmettre ?

 

Ce qui au premier abord semble « diminuer » (ben oui, d’ailleurs, on semble enlever quelque chose en communication « non-violente », on ajoute pas ;-), ou pire, amollir, n’est en fait qu’un doux moyen de nous rendre plus fort et plus responsable. Ce qui est paradoxal car nous voyons en CNV qu’exprimer notre vulnérabilité peut aider à résoudre des conflits. Incroyable non ?

 

Car communiquer de manière non-violente ne consiste en aucun cas à tendre l’autre joue face à quelqu’un de haineux. Non. Vraiment pas.

 

La CNV est le moyen de mettre en lumière ce qu’il se passe dans les actes de communication au quotidien. Elle permet de comprendre ce qu’il se joue à cet instant T et de pouvoir y répondre sans alimenter et entrainer des effets parfois délétères. Mieux encore, elle peut permettre de dénouer des problématiques sans heurts.

 

Malheureusement, au quotidien, beaucoup trop de nos échanges sont « coupés de la vie », voire aliénants. Ils n’entrainent rien de positif et vont affecter l’une, l’autre ou toutes les personnes impliquées. On pense aux jugements moralisateurs, aux actes de comparaison, les refus de se responsabiliser, les exigences ou même les récompenses.

 

Lorsqu’on devient capable d’identifier un acte de parole de ce type, et que nous avons compris ce qu’il se joue derrière grâce à la CNV, nous agissons tout à fait différemment, et devenons capable d’aider l’autre à cet instant T. Aussi, aider l’autre à ce moment-là ne consiste t-il pas à s’aider soi-même par la même occasion ?

 

En d’autres termes, la CNV nous fait totalement changer de paradigme en matière de communication. Elle sert à entendre nos besoins et ceux des autres, à distinguer les sentiments des pensées, à limiter les évaluations en faveur des observations, assumer la responsabilité de ses sentiments et bien d’autres compétences relationnelles encore.

 

La CNV arme. Elle donne des outils pour mieux se comprendre et comprendre les autres. Cela ne peut qu’indéniablement améliorer nos relations.

 

Elle s’appuie sur une méthodologie précise et permet d’œuvrer quotidiennement pour un monde meilleur (et oui, rien que ça).

 

Alors si vous vous demandiez encore si communiquer de manière non violente avec votre famille et surtout vos enfants les aideront réellement au quotidien, la réponse est sans aucun doute un grand OUI.

Elle développera chez eux des qualités d’observation, d’analyse des sentiments et émotions, de compréhension de leurs besoins et de ceux des autres et enfin, les habilitent à émettre des demandes claires afin de contribuer à leur mieux-être (ou ceux des autres !).

 

Si vous souhaitez développer vos compétences en matière de communication non violente, je vous encourage à lire les ouvrages de Marshall Rosenberg, précurseur de la démarche en ce siècle, ou mieux, à assister à une formation accréditée.

 

Il ne faut surtout pas oublier que nous avons tous besoin d’une dose d’empathie et que notre réservoir pour agir de manière non-violente peut se vider s’il n’est pas correctement et régulièrement rempli. Entamer cette démarche à deux peut-être une grande force, et à défaut, un professionnel de l’accompagnement peut vous aider à persévérer.

 

« C’est dangereux d’enseigner à un enfant qu’il n’a d’autre choix que de faire ce qu’on lui dit »

                                                                                                                                                Marshall Rosenberg

Claire de Famille Eclairée, pour œuvrer vers une éducation respectueuse.

Comments are closed.

Bienvenue sur le site de famille Eclairée!

Recevez dès à présent 3 cadeaux = 3 activités pour vous et vos enfants nomades :

- une carte du monde à personnaliser
- une trame BD pour que garder le lien avec ses proches soit synonyme de plaisir
- un livret de mes recettes du monde: pour un magnifique souvenir d’une enfance nomade.

Accès Goodies popup